mercredi 15 mars 2017

Critique: La Belle et la Bête

Vous connaissez tous La Belle et la Bête, sorti en 1991 par les Studios Disney, que ce soit pour son histoire ou encore sa célèbre chanson "Histoire Eternelle". Il fut à l'époque un immense succès, et touche encore de nombreuses personnes aujourd'hui. Il fait d'ailleurs parti de mes Disney favoris. 

Avec cette mode de tout réadapter en version live, ce conte ne pouvait y échapper. Et si l'idée de voir mes dessin-animés préférés adaptés différemment me fait toujours un peu grimacer, j'avoue que je me prêtais au jeu d'imaginer qui seraient les acteurs parfaits pour incarner Belle, la Bête ou encore Gaston. Et puis finalement, ce film, je l'ai quand même attendu et j'en espérais beaucoup, principalement à cause du casting et parce que Alan Menken et Howard Ashman faisaient parti du projet.

Dès que l'occasion s'est présentée pour que je puisse le voir avant sa sortie française, le 22 mars, je n'ai pas attendu une seconde. J'y suis allée aussi excitée qu'une enfant, mais avec une certaine appréhension.


Et je dois dire que... Je n'ai pas été déçue. Si l'histoire est pratiquement l'identique du film d'animation, je trouve qu'ils ont su apporter des éléments nouveaux. Ceux-si sont les bienvenus puisqu'ils nous donnent de nouvelles informations sur des personnages que l'on pensait pourtant bien connaître. L'histoire de Belle, cette jeune fille peu ordinaire, reprend vie sous nos yeux. J'ai trouvé que la vision de Bill Condon, le réalisateur de cette nouvelle version, était très jolie, poétique. C'est très coloré, sans pour autant en faire trop. Je craignais que les effets spéciaux ne se remarquent trop, mais ils sont dans l'ensemble réussis. Tout cela donne un air de magie, avec un certain réalisme.

La Belle et la Bête est donc un petit coup de coeur pour moi, j'ai laissé couler quelques larmes à chaque chansons. C'était un vrai plaisir de les redécouvrir et d'avoir de nouvelles compositions d'Alan Menken, vous devez savoir maintenant qu'il est le meilleur quand il s'agit de musique pour les Disney. J'aime particulièrement une des nouvelles chansons : "How Does A Moment Last Forever" qui est dans le film et aussi interprétée par Céline Dion. On entend le plaisir qu'ils ont tous pris à jouer ces chansons, nous donnant envie de chanter avec eux. On y retrouve un air de comédie musicale, après tout La Belle et la Bête est aussi un chef d'oeuvre sur les planches de Broadway, et avait énormément plu à Paris au Théâtre Mogador.

Ce que j'ai particulièrement apprécié dans La Belle et la Bête ce sont les décors et costumes, tout est très soigné et recherché. On peut, dès la première scène, dire où se déroule l'histoire et quand., ne serait-ce qu'avec la danse qui ouvre le film. Jacqueline Durran, la costumière, s'est inspirée du 18e siècle, époque à laquelle la roman éponyme fut écrit, pour habiller les personnages. Les tenues de Belle la représentent parfaitement, on retrouve l'esprit de celles du dessin-animé et en même temps montre qu'elle privilégie le confort et le pratique avant tout. Pour ce qui est des décors, ils m'ont fait penser aux petits villages du sud de la France... Le village s'appelle d'ailleurs Villeneuve, qui est en fait le nom de l'auteure à l'origine du conte. Un petit clin d'oeil sympathique. Et le château, même sous le sort jeté par la fée, est impressionnant. L'atmosphère qui en ressort au cours du film est changeante selon l'humeur de son propriétaire.

En parlant de la Bête, ce sera l'un des seuls bémols que j'ai trouvé au film. Il est réussi, mais il manque de réalisme, surtout face aux objets comme Lumière et Big Ben qui sont eux parfaits. Et lorsqu'il chante, j'aurais préféré entendre la vraie voix de Dan Stevens, ce qui aurait pu montré, à mon sens, qu'il commençait à retrouver une certaine humanité. Mais le jeu de Stevens reste impeccable, et il réussit à rendre la Bête très humaine et attachante, surtout quand il fait de l'humour.

J'aimerai faire un éloge à Emma Watson et Luke Evans pour ce film. Pour la première, je trouve qu'elle a su rendre une princesse, qui était déjà bien en avance sur son temps, très moderne; son amour pour la lecture n'aurait pu paraître plus réel. J'adore lire, et en voyant Belle parler de romans, j'ai presque eu envie de quitter la salle pour retourner à ma lecture. Enfin, sa voix est très jolie et apporte énormément de douceur au film. Pour le second, il a réussi à rendre un méchant encore plus horrible qu'il ne l'était déjà dans la version animée. Luke Evans m'a fait autant rire que trembler devant son Gaston (un de mes méchants favoris).

Le reste du casting est également parfait, et je ne pense pas qu'ils auraient pu choisir mieux. Ewan McGregor qui joue Lumière avec un accent français, c'était vraiment ce qu'il fallait. Bien qu'objets, ils sont tous attachants ou drôles, et ils trouvent leur place dans le film. Ils ont tous su donner vie, et ajouter une réelle profondeur aux personnages, que ce ne soit qu'avec leurs jeux d'acteurs ou les ajouts au scénario.

J'ai été enchantée par cette nouvelle vision, et c'est l'adaptation live la plus réussie par Disney pour l'instant. Il me tarde même de le revoir. Et vous, comptez-vous le voir ?

Bisous de chat ! 

jeudi 9 mars 2017

Et si on changeait ?

Cela faisait un moment que je voulais vous faire cet article, mais je n'avais jamais vraiment réussi à me lancer. Parce que je manquais de temps, mais surtout parce que c'est un sujet que je ne maîtrise pas parfaitement et je ne pense pas y arriver un jour. Il ne cesse d'évoluer, de changer et je peine à le suivre... Mais je me suis dit "tu ne le connais pas parfaitement, et alors ? C'est comme ça que tu en apprendras un peu plus", donc me voici aujourd'hui... Prête à vous parler d'éthique.

Ce sera à ma taille, avec ce que j'ai pu apprendre depuis que je m'y intéresse, avec mes envies, avec mes questions aussi. C'est pourquoi je lance une nouvelle catégorie sur le blog, je l'appelle tout simplement éthique, ainsi elle pourra regrouper à la fois les cosmétiques, la mode et la nourriture.


J'aimerai commencer par vous parler du comment et pourquoi je m'y suis intéressée. Pour ce qui est du régime végétarien, c'est venu petit à petit... En devenant indépendante, j'ai enfin pu arrêter de manger de la viande, chose que je n'osais pas faire tant que je vivais avec ma famille. Mais c'est une envie qui remonte à loin, parce que petite déjà je n'aimais pas l'idée d'avoir un animal dans mon assiette. Alors oui, j'adorais les spaghettis bolognaises de ma maman, mais sans viande je les apprécie encore plus. Pour être honnête, je mange encore de temps en temps du poisson, mais je l'élimine de mon régime petit à petit (adieu les fish n' chips). Et puis j'ai compris qu'en plus de provoquer la souffrance et la mort d'animaux innocents, l'élevage intensif était l'une des industries les plus polluantes du monde. Je peux vous reporter à mon avis sur Cowspiracy, ce documentaire m'avait glacé le sang. Avec ce besoin de ne plus participer à la maltraitance des animaux, j'ai également décidé de n'acheter mes produits de beauté seulement chez des marques cruelty free, en m'aidant des listes de la PETA et Leaping Bunny. Quant à la mode, ça a fait son chemin petit à petit, d'abord par le constat que j'avais beaucoup de vêtements et que je n'en portais pas la moitié. Et puis j'ai commencé à suivre Eco Age et Livia Firth, cette dernière incite les célébrités à porter des vêtements faits dans le respect des conditions de travail et avec des matières écologiques et recyclées, mais aussi à porter plusieurs fois une même tenue pour différents évènements. Elle est contre la fast fashion, et a participé au documentaire The True Cost - j'en parlais ici -, qui encore une fois m'a ouvert les yeux. 

Je ne vais pas mentir, je trouve ça difficile de passer d'un mode de vie où j'achetais tout ce qui me plaisait sans faire attention à l'histoire du produit à un où je m'interrogeais sur tout avant de passer le pas. Il faut du temps pour savoir si une marque respecte ses employés, la nature et les animaux... Il faut réfléchir, se renseigner. Et même si notre planète va mal (on va pas se mentir, on l'a usée et on continue de le faire), c'est en prenant conscience de tout ça que l'on peut commencer à essayer de devenir éthique.


Pour moi, être éthique c'est de : 
- diminuer sa consommation de viande et de se renseigner sur la provenance de celle-ci, de privilégier des petits élevages, et ensuite complètement éliminer la viande de son régime;
- acheter des marques qui ne sortent pas de nouvelles collections tous les quinze jours, et ne produisent pas au Bangladesh ou en Inde, mais de préférer prendre quelque chose made in France ou au moins dans un pays avec des vrais lois sur le travail;
- de se demander si ce vêtement nous sera vraiment utiles et si on le portera plusieurs fois;
- de ne plus acheter de produits qui sont testés sur les animaux.

Je sais que je ne suis pas seule dans ce petit combat, et je suis d'ailleurs plein de personnes qui m'en apprennent tous les jours et me font surtout découvrir des astuces et plein de marques chouettes qui suivent cette éthique qui me tient de plus en plus à coeur. Alors oui, il y a deux semaines, j'ai acheté deux vêtements chez Bershka, une marque qui est bien loin de ce que je recherche, et j'ai culpabilisé... Vraiment, mais je sais que les porterai souvent, et je me suis promis d'acheter un vêtement éthique la prochaine fois (j'essaie de me trouver des excuses, oui). Mais ces marques sont souvent beaucoup moins abordables, du fait que la fabrication leur revient à plus cher que s'ils avaient délocalisé la production. Il faut voir ces achats comme des investissements : ce sont des produits qui font du bien à la planète, qui tiendront plus longtemps... Et le but est aussi d'acheter moins pour acheter mieux ! En n'achetant plus chez H&M tous les dix jours, je peux sans aucun doute me permettre une jolie pièce de chez Ekyog

Le but de cette nouvelle catégorie sera donc de partager avec vous des articles, des nouvelles découvertes de marques, des réflexions mais aussi les questions que je me pose. Je pense que le prochain article sera d'ailleurs une wishlist avec quelques marques que j'apprécie et chez qui j'aimerai refaire ma garde robe !

Pour l'instant, je vous quitte avec des liens vers blogs et vidéos de personnes qui me donnent encore plus envie de suivre ce nouveau mode de vie :
Victoria de Mango & Salt,
Coline de Et pourquoi pas Coline & sa chaîne Youtube eppcoline,
Emma Watson avec son Instragam The Press Tour,
Livia Firth et Eco Age.

N'hésitez pas à partager votre avis, et merci de m'avoir lue ! 
Plein de bisous de chat. 

Les photos viennent de ma visite de Hampton Court Palace 🐝