mercredi 30 novembre 2016

Les Gilmore et moi

Le 24 novembre, Gilmore Girls est revenue sur Netflix avec une nouvelle saison. C'est l'occasion de vous en parler. 

J'ai découvert la série lorsqu'elle passait l'après-midi sur France 4, il me semble. Je regardais quelques épisodes par-ci, par-là. J'en connaissais les grandes lignes sans pour autant connaître la richesse de cette série et surtout de ces personnages. J'aimais bien le casting, et le tout me semblait chouette. Mais le binge-watching n'était pas encore à la mode (bien que ce concept soit déjà très présent dans la série) et je n'avais aucun moyen de voir tous les épisodes.


Mais à force d'en entendre que du bien, de voir les gens débattre sur leur team (je n'arrive toujours pas à choisir la mienne), j'ai décidé de prendre un aller pour Stars Hollow il y a un peu plus d'un an. Et ce fut un vrai coup de cœur. Je vous avais d'ailleurs parlé de la série dans un de mes articles, il est toujours disponible (ici). Je suis tombée amoureuse de Lorelai et Rory, plus particulièrement de leur relation très complice, j'ai aimé l'ambiance de ce petite ville avec ses habitants qui se connaissent tous plus ou moins, du dinner de Luke et de son aversion pour la technologie, et des parents Gilmore. La série m'a accompagnée durant près de 4 mois, je voulais savourer chaque épisode, les garder pour des moments détentes.

Cependant la fin ne m'avait pas convaincue, et comme de nombreux fans de la première heure j'avais un sentiment d'inachevé devant Gilmore Girls. Mais j'ai laissé passé, parce que ça arrive et ça restait toujours mieux que la fin de Dexter ou encore How I Met Your Mother.

Et puis...

Netflix décida de nous donner une suite. Et cela avec la complicité de Amy Sherman-Palladino, la créatrice de la série qui l'avait quittée en 2005. C'était l'effervescence lors de l'annonce, et l'impatience était déjà très forte.


Gilmore Girls : Une nouvelle année est coupée en 4 épisodes d'environ 90 minutes, chacun représentant une saison. J'ai trouvé ce concept plutôt osé et pourtant il est tellement évident. Stars Hollow change au cours des saisons, c'est le genre de petite ville qui n'a jamais la même apparence au cours d'une année. Il était très intéressant de la voir sous la neige, envahi de fleurs, sous la soleil et enfin l'orange des arbres (la série se termine en automne, et je pense que c'est la saison qui correspond le mieux à la série).

Il est évident que les acteurs étaient heureux de reprendre leurs rôles respectifs, comme s'ils n'avaient attendu que ça. Ils ont vieilli, grandi, et restent malgré tout ces personnes que nous avons appris à aimer – ou détester. J'ai beaucoup aimé ce qu'est devenu Rory, il y avait quelque chose de rassurant pur nous, jeunes adultes un peu perdus face à l'avenir. J'ai peut-être moins apprécié la romance qui l'entoure, mais c'était un plaisir de revoir ses trois prétendants. Mais le meilleur reste Lorelei, son humour et ses doutes m'avaient tant manqué. Je me suis rendue compte, devant cette nouvelle saison, que je me retrouve vraiment plus en elle que Rory.

La série, en elle-même, ne m'a pas déçue. Les références à la culture pop sont de retour, tout comme le sont les dialogues qui vont à cent à l'heure. Il y a sûrement eu quelques scènes trop lentes, mais rien de bien méchant. C'est après tout ainsi que va la vie, c'est parfois palpitant, parfois un peu moins. Et c'est ce que Gilmore Girls a toujours souhaité faire : montrer la vie réelle. Et c'est ce qu'ils font de mieux ici, surtout avec le passage sur le deuil. C'était beau, touchant et sincère.

Toutefois, je suis frustrée par la fin. Je me doutais que je serai triste, mais là c'est bien plus. J'ai besoin d'une suite. Oui, encore !
Merci à Netflix, Amy, Lauren, Alexis, et tout le monde, merci de nous avoir invité pour une nouvelle année à Stars Hollow.  

mercredi 23 novembre 2016

Santa Claus is Coming to Town

J'aime beaucoup la période de Noël, et je pense que vous avez pu le remarquer les années précédentes. Cette année sera un Noël un peu particulier, puisque je suis dans mon premier chez moi et avec le travail, je ne suis pas certaine de pouvoir le fêter avec mes parents, mon frère et ma soeur. Pour me réconforter, je vais essayer de transformer mon chez moi dans une petite maison d'Elf, un endroit où le Père Noël aimerait y rester. 

J'ai toujours tendance à rester dans le classique et traditionnel, c'est pourquoi tout dans cette liste d'objets de déco est dans les tons rouges, vert et or. J'aimerai parfois craquer sur des couleurs un peu différentes, mais je suis un poil trop perfectionniste et j'aime bien que tout soit dans les mêmes tons. J'ai déjà des décorations de Noël, achetées à Disneyland les années précédentes, dans ces tons et un peu ancien, avec des bonbons, donc je préfère continuer dans cette direction. En revanche, j'ai aussi une boule violette et dans les tons roses (j'espère leur trouver une place, haha). Un jour - ou quand je serai riche - je m'offrirai des décorations de toutes les couleurs, pour ne jamais avoir le même sympa d'une année à une autre !

Tous les liens sont en rouge, si jamais les articles de cette wishlist vous intéressent ! 



La première guirlande vient de chez Maisons du Monde, elle rappelle la nature et j'adore les pommes de pin. Ca me rappelle les décorations que ma maman fait à la maison. Vous pouvez la trouver ici.

La seconde vient de chez Hema, ici c'est plus pour mettre au mur. Elle est disponible dans des couleurs plus funky, mais le doré est une valeur sûre. Elle est sur leur site

Cette boule pour sapin, de Maisons du Monde, me rappelle Londres, et je la trouve très jolie.

La collection de Noël de Nature & Découverte est magnifique, ils se sont inspirés des étoiles et de la nuit, et s'appelle Céleste. J'ai donc craqué pour ce mug, en plus d'un produit que mes parents m'offrent pour Noël.

J'aimerais beaucoup pouvoir mettre une couronne à ma porte, et je trouve celle de Maisons du Monde (oui, encore, mais ils ont toujours des choses si jolies) bien sympathique. Elle irait parfaitement avec la guirlande. 

Je ne sais toujours pas quel calendrier de l'avent je souhaite avoir, mais j'aime beaucoup le principe de ceux que l'on remplit nous-mêmes. Ca me rappelle celui que nous avions quand j'étais plus petite, mes parents y laissaient des bonbons. Cette année, j'aime beaucoup celui que Disney Store propose. 

Quand j'ai vu cette décoration, je me suis dit "c'est ni rouge, ni vert, ni doré, mais oh mon dieu, il me la faut !". Parce que mettre une sirène style tatouage dans mon sapin, ça serait vraiment trop classe. C'est bien évidemment disponible chez Paperchase, et ils ont une offre "deux pour trois", je risque de craquer très vite. 

Voilà pour les décorations de Noël qui me font envie, en attendant je vais devoir rentrer chez mes parents pour récupérer celles que j'ai laissé là-bas. Et vous, vous aimez décorer votre intérieur pour les fêtes ? Vous avez un thème ou des couleurs favorites ? N'hésitez pas à me montrer des photos de vos sapins ! 

Bisous de chat ! 

mercredi 16 novembre 2016

Favoris du moment #1

Je poste rarement (voir jamais) d'articles sur mes favoris, sûrement parce que j'en ai beaucoup trop. Je suis le genre de fille à s'extasier facilement devant un objet, et parce que je veux toujours 150 000 choses, je tends à privilégier les articles whislist. Mais puisque j'ai eu des petits coups de coeur récemment, je me suis dit que je pouvais les partager avec vous. J'essaierai de varier les favoris, de la lecture, un film ou une série, un produit beauté, un objet randomn...




Le Figaro Hors-Série "Walt Disney, passeur d'histoires" - Il est sorti à peu près en même temps que l'exposition "Walt Disney - Le Mouvement par Nature" au musée Art Ludique ait commencé, et pour combler mon impatience quant à cette dernière, je me suis procurée ce numéro. J'ai beaucoup aimé les articles sur Walt, montrant ses qualités comme ses défauts, mais encore plus sur son travail et ses chefs d'oeuvres. Les nombreuses photos et illustrations m'ont beaucoup plu. (J'ai même pleuré en lisant un article, mais vous n'êtes pas obligés de vous en souvenir).

Undiz, sweat Mickey Mouse - Lorsque j'ai vu quelqu'un en parler sur Instagram, je me suis dit "oh mon dieu, il a l'air tout doux, il me le faut". Et après plusieurs visites en boutique, et un sprint dans les Halles, j'ai finalement pu le trouver. Il me tient chaud, il est mignon, et je ne le quitte plus lorsque je suis chez moi. 

The Body Shop, Vitamine E Aqua Boost Sorbet - Après une petite consultation pour découvrir un peu plus ma peau, j'ai appris qu'elle était très déshydratée (ce qui n'est pas une surprise puisque je n'avais plus rien à mettre dessus). La vendeuse de The Body Shop m'a donc conseillée ce produit. Et j'aime beaucoup l'utiliser, la texture est très agréable; et après quelques semaines, je trouve ma peau déjà plus souple et elle tire moins.

Robbie Williams, The Heavy Entertainement Show - Deux ans après son dernier album et une tournée européenne, mais aussi trois ans après la sortie de Swings Both Ways qui avait été un énorme coup de coeur, Robbie Williams est de retour ! Et vous savez à quel point je l'aime cet anglais. Si quelques choses me laissent perplexe, j'aime beaucoup la plupart des titres de cet album, notamment "David's Song", "The Heavy Entertainement Show" ou encore "Love My Life". Ce n'est pas le même style que Swings Both Ways, mais plus celui de ses premiers albums. Maintenant, il me tarde de le revoir en concert ! 

Kusmi Tea, AquaRosa - C'est Lucas qui me l'a offert en miniature, avec deux autres thés de la marque, pour mon installation chez moi. Et à peine ai-je senti le mélange que j'en suis tombée amoureuse. C'est un thé d'été, mais il me rappelle vraiment Noël avec ses épices. J'adore en boire une tasse le soir devant une série et quelques macarons. 

Et voilà pour mes petits coups de coeur du moment, si vous en connaissez certains dans la liste, je serai curieuse d'avoir votre avis dessus. 

Bisous de chat ! 

vendredi 11 novembre 2016

Critique: Vaïana : La légende du bout du monde

J'ai eu la chance d'être invitée à une projection de Vaïana : La légende du bout du monde, le nouveau film des Studios Disney. J'étais très impatiente de le découvrir, son histoire m'intriguait et surtout les deux personnes derrière ce film ont réalisé mes Disney favoris. 

Vaïana (Moana, en version originale) est la fille d'un Chef de Tribu d'une île du Pacifique. Bercée par les légendes que sa grand-mère lui raconte à propos d'un coeur volé par Mau'ui, un héros et demi-dieu, Vaïana rêve de parcourir l'Océan. Et elle se retrouvera à le traverser, pour sauver le monde. 

Il y a dans ce film, tout ce que j'aime chez Disney : de belles images, de l'humour, de l'émotion, de la musique et un très joli message. Je l'ai énormément apprécié, mais il y a quelque chose qui manque, mais ça reste un Disney parfait, et celui-ci arrive à surpasser leurs derniers films que j'ai pu voir. 

Il faut dire qu'avec Ron Clements et John Musker, on ne pouvait qu'espérer un beau film. Ce sont les papas de La Petite Sirène, Aladdin et Hercules (pour ne citer qu'eux). On retrouvera d'ailleurs dans Vaïana l'humour qui ont fait le succès de ces Disney durant les années 90. Est-ce que cela marque la continuité d'un nouvel âge d'or, déjà bien entamé avec Raiponce et La Reine des Neiges ? Peut-être, on l'espère. 

Vaïana est une héroïne parfaite, c'est celle que l'on attendait. Tout d'abord, elle en fera craquer plus d'un lorsqu'elle est bébé. Ensuite, elle est intrépide, curieuse, forte, mais aussi pleine de doute, et elle a peur de décevoir sa famille. Beaucoup se retrouveront en elle, j'en suis sûre. Elle me rappelle un peu Ariel, dans son envie de découvrir un monde qui lui est interdit. Rien que sa chanson nous montre toutes les facettes de ce personnage, et c'est sûrement pour cela que "Le Bleu Lumière" risque d'avoir autant de succès que "Libérée, Délivrée". D'ailleurs tous les personnages sont intéressants. Mau'ui semble être un personnage vu et revu, mais il est finalement plus complexe que l'on ne pourrait le croire et devient très appréciable. Il est aussi très drôle. Les seconds personnages, comme le poulet, font de très bons sidekicks, ou méchants. Ces derniers sont, pour la plupart, très drôles et mignons. 

Mais si ce film mérite amplement un grand succès, c'est parce qu'il s'attaque à une culture qui n'avait encore jamais été présentée dans les films Disney. La Polynésie et ses croyances, avec des îles perdues au milieu de l'Océan Pacifique. C'est beau, différent, et je trouve : très bien présenté, principalement avec la scène d'intro où la grand-mère conte une légende aux enfants. On retrouve là l'art de la transmission orale, très pratiquée dans ses îles - mais aussi quelque chose qui tenait fortement à coeur à Walt Disney -.

Il est également porté par une splendide animation. Tout semble réel, des cheveux de Vaïana jusqu'a chaque mouvement de la mer, sans oublier les étoiles. C'est à couper le souffle. Même si l'animation traditionnelle me manque énormément, je ne peux pas me plaindre devant un tel travail. Tout prend vie sous nos yeux, et nous donne envie de voyager. Il n'y a rien laissé au hasard, les îles sont splendides et semblent presque vivantes elles aussi. 

Tout ça, c'est bien beau, mais j'ai tout de même quelques réserves. Je vous parlais de l'humour du film, il est amusant par moment pour les références à notre société, mais alourdit légèrement le film. Il casse certaines scènes, et c'est dommage. Et si la musique est très belle, les chansons sont trop pop. A part celle de l'héroïne, les autres risquent d'être oubliées rapidement (contrairement à certains films dont plusieurs morceaux nous font toujours danser). Mais ces petits points ne m'ont pas empêchée d'apprécier le film, de rire, de chanter et de pleurer. Même si le film manque de magie, Disney arrive toujours à me faire rêver... Et n'est-ce pas le plus important ? 

J'espère que vous irez voir le film, et que vous resterez jusqu'à la fin du générique ! Et que vous aurez également le court-métrage avant, Raison/Déraison, qui est aussi intelligent que bien fait.

Vaïana : La légende du bout du monde sort au cinéma le 30 novembre prochain ! 

Bisous depuis ma pirogue (si seulement)

mercredi 9 novembre 2016

3 livres & 3 intrigues

Dernièrement, je lis beaucoup. Il faut dire que je n'ai pas eu internet chez moi, et que je prends tous les jours les transports en commun. Ce qui aide bien. Et étonnement, je me suis tournée vers des lectures policières. Le premier roman faisait parti du #clublectureMS, le second m'a été conseillé par Lucile et le dernier traînait sur ma liseuse depuis que je l'avais achetée.


Le Crime d'Halloween, Agatha Christie. 
Si vous me suivez sur Twitter, vous avez sûrement remarqué que j'aime beaucoup cette auteure. Depuis quelques temps, j'essaie même de m'acheter ses romans et de tous les lire. Je regarde également, de nouveau, la série Hercule Poirot avec David Suchet. 

J'étais donc très heureuse de le voir proposer dans le sondage pour le roman du mois d'Octobre, et encore plus qu'il fusse sélectionné par les participants. Je l'ai donc lu, pas aussi rapidement que je l'aurais cru. L'intrigue n'était pas des plus intéressantes, et même plutôt lente. Je pense qu'il s'agissait pour Christie, avant tout de montrer la vie dans un petit village. Ensuite, le style de l'auteur est toujours là, c'est toujours un plaisir de lire sa plume pleine de suspens et de malice. Et j'ai beaucoup aimé le personnage d'Ariadne Oliver, j'ai souvent eu le sentiment qu'elle représentait l'auteure. Mais les autres m'ont paru trop lisses, pas assez développés pour qu'on puisse réellement s'y intéresser et s'interroger à propos d'eux. Bien qu'elle ait réussi à m'impressionner, comme presque toujours, avec le dénouement. Je pense que c'est le moins bon roman que j'ai pu lire parmi ses oeuvres. 

Souviens-toi, Mary Higgins Clark.
Bien que cette auteure américaine ne me soit pas inconnue, c'était la première fois que je lisais l'un de ses romans. J'avais déjà vu, il y a longtemps, un de ses romans adapté pour le petit écran et j'avais bien aimé, j'étais donc curieuse de lire une de ses histoires.

Et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, mis à part : du suspens ! Et je n'ai pas été déçue, nous entrons directement dans l'action, nous laissant avec une envie insoutenable de comprendre le pourquoi du comment, puisque Mary Higgins Clark nous ramènes quelques semaines plus tôt, afin de nous présenter les personnages et la situation. Je me suis sentie tout de suite emportée à Cap Code, et on apprécie un peu plus les personnages. Entre histoires de meurtres, de fantômes, de pirates et d'héritages, les amoureux d'intrigues ne seront pas déçus. Souviens-toi a été une très bonne surprise, je l'ai d'ailleurs dévoré en quelques jours et il me tarde d'en lire un nouveau.

The Da Vinci Code, Dan Brown.
J'ai vu l'adaptation au cinéma par Ron Howard, que j'avais bien aimé (mais en même temps, un film avec Tom Hanks me déçoit rarement) et je m'étais dit "oh, le livre doit vraiment être compliqué et trop long, je vais me contenter du film". Finalement, je l'ai lu car il était sur ma liseuse et j'ai été très étonnée.

Le personnage de Robert Langdon est, il me semble, bien plus sympathique dans le roman que le film. Intelligent, mais simple, cool et à l'aise, il est le professeur que j'aurais aimé voulu avoir à l'université. Et ça, on le doit au style de Dan Brown : très fluide, compréhensible, parfois drôle. La narration omnisciente, présente la plupart du temps, nous permet de nous rapprocher de chaque personnages, tout en omettant les parties les plus sombres. C'est une course contre la montre, j'avais moi-même le souffle coupé en lisant les courses poursuites, les centaines de questions qu'ils se posent, et j'étais abasourdie lorsque je me rendais qu'en deux cent pages il ne s'était écoulé que quelques heures dans la vie des personnages. The Da Vinci Code est un roman sur une quête fantastique, et c'est tellement détaillé (allant jusqu'à nommer chaque rues de Paris ou Londres), qu'on a l'impression d'y être. J'ai donc vraiment aimé ce roman, et je pense en lire d'autres, bien qu'un tout petit point vers la fin du roman m'a quelque peu déçue.

Voilà, pour mes dernières lectures ! Beaucoup d'intrigues, beaucoup de pages, et de nombreuses surprises. Et puis deux auteurEs, ça ne se refuse pas. Pour changer, je me suis lancée dans la lecture Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe, et pour l'instant ça me plaît (merci à Blandine de m'avoir rappelé ce titre).

Bisous de chat ! 

mercredi 2 novembre 2016

OOTD #9 : the dark one


Depuis que je savais mon retour imminent sur Paris, j'étais déjà sûre et certaine de reprendre un pass illimité pour le cinéma, mais également pour Disneyland Paris. Vous le savez désormais tous : j'adore ce lieu. J'aime l'univers de Disney tout simplement. Et ce que j'aime encore plus, c'est d'aller à Disneyland pour prendre des photos du parc, mais aussi avec les personnages et parfois pour des OOTD...


Et en voici un que je trouve plutôt dans le thème d'Halloween. Ce n'est pas difficile : je ne porte que du noir, mais j'ai ajouté quelques couleurs automnales et bien sûr des paillettes pour coller à l'esprit féérique du lieu.






Avec Lucile, qui a joué les photographes ce jour-là, nous avons trouvé l'emplacement parfait pour aller avec la tenue. L'entrée de la Tanière du Dragon ! Nous nous sommes bien amusées d'ailleurs, à laisser passer les visiteurs et à poser près des cornes de Maléfique.



Ce jour-là, je portais une robe Zara que j'aime énormément mais que je porte très peu. Pourtant elle est très confortables et peut faire autant habillée que décontractée, selon la paire de chaussures. C'est pourquoi j'avais mis les Adidas Stan Smith que ma sœur m'a données, elles sont vraiment confortables et le doré change légèrement de la paire avec le vert. Et cette paire est surtout parfaite car elle va avec mes chaussettes à paillettes dorées, je vous les avais déjà montré sur le blog. Mon perfecto en cuir, Zara également, pour ajouter un côté badass, et un foulard Pimkie (offert par Elisa, il y a un an) pour couvrir mon petit cou.


Perfecto : Zara
Robe : Zara
Chaussettes : André
Chaussures : Adidas Stan Smith
Sac : Skinny Dip
Foulard : Pimkie
Bagues : H&M
Bracelet : Pandora


Pour tout ce qui est accessoire, je n'ai pu faire que dans la sobriété, puisque tout est encore chez mes parents. Je ne porte donc quelques bagues que j'avais trouvé chez H&M, et bien qu'on le voit peu, j'ai aussi mon bracelet Pandora à mon poignet. Et le maquillage, c'est Blandine qui me l'a fait : encore des paillettes sur les yeux, et une bouche plus foncée (ce que je préfère!). Pour trimballer tout mon bazar, j'avais un sac Skinny Dip, acheté avant mon départ d'Angleterre. Mais j'ai tout de même craquer pour la chope de la pomme empoissonnée, et je trouve que c'est finalement l'élément le plus chouette des photos ! Elle est très prisée au parc, donc si vous la voyez : prenez la ! En plus, elle brille dans le noir... Spooky !


Bisous de chat !