mercredi 29 juin 2016

Swan Lake à Londres

Le 11 juin dernier, j'ai pu réaliser un de mes rêves d'enfant ! Et c'était si beau que j'en ai eu les larmes aux yeux dès les premières notes du Lac des Cygnes...


Je l'avais noté dans ma liste de choses à faire à Londres, et c'est donc au Royal Albert Hall que j'ai eu la chance de découvrir enfin ce ballet ! 

J'aurais beaucoup aimé le voir au Royal Opera House à Covent Garden, mais je ne regrette pas du tout mon choix. Face à Hyde Park, le Royal Albert Hall fut inauguré en 1871, en l'honneur du Prince Albert. Depuis, la salle accueille de nombreux événements : cinéma, musique et ballet, ou encore des remises de diplômes. 

Mais il y a une légère différence entre ce lieu et un autre opéra... Au Royal Albert Hall, lors des présentations de certains ballets (dont le Lac des Cygnes), la scène est ovale et l'orchestre est légèrement en hauteur. Le public a ainsi une vue différente des danseurs. 



Je ne sais que dire sur la représentation : c'est tout ce que j'avais espéré, si ce n'est même plus. La musique, composée par le grand Pyotr Ilyich Tchaikovsky, est merveilleusement interprétée par le English National Ballet Philharmonic. C'était également la première fois que j'entendais le ballet être joué live, et c'était très émouvant. 

Lors de cette représentation, les roles principaux d'Odette et du Prince Siegfried étaient tenus par Lauretta Summersacales (en photo sur la couverture du programme) et Constantine Allen, présent en tant que guest. Je ne suis loins d'être une experte en danse, mais je les ai tous les deux trouvés très bons et convaincants dans ces rôles.

J'attendais également avec impatience de voir la Danse des petits cygnes, c'est un passage tellement connu aujourd'hui. Là encore, je n'ai pas été déçue. C'était de plus gracieux. Je trouve fascinant cette facilité qu'ont les danseurs de réussir à nous conter une histoire rien qu'avec leurs corps. 

Même de loin, je pouvais voir à quel point les costumes étaient beaux... Surtout les tutus des cygnes ! J'ai également beaucoup aimé la mise en scène, les décors, les lumières qui accompagnent les danseurs sur scène, suivant leurs pas de danse. Le tout crée une atmosphère magique, inquiétante lorsque Odette est remplacée par Odile, et surtout romantique...


Pour finir, je ne peux que vous recommander ce ballet : la musique est si belle et raconte une magnifique histoire. Je ne pense pas qu'il faille être un grand amoureux de danse classique pour profiter de ce spectacle. 

Maintenant, j'espère pouvoir découvrir un jour Casse-Noisette et La Belle au Bois Dormant, et tous les autres ballets possibles ! 


Bisous de chat !

mercredi 22 juin 2016

Miss Peregrine Trilogy

Cette semaine, je vous embarque dans le passé avec des enfants particuliers ! C'est une sacré aventure que Ransom Riggs nous raconte dans ses trois romans : Miss Peregrine's Peculiar Children (Miss Peregrine et les enfants particuliers, pour le français). Les tome 2 est appelé Hollow City et le dernier Library of Souls. Cette trilogie a commencé en 2012 et s'est terminée l'an dernier, mais elle va continuer de vivre sur grand écran ! En effet, cette année sortira l'adaptation de Tim Burton au cinéma (le 30 septembre aux USA)

Depuis que j'avais entendu parler du nouveau projet du réalisateur Burton et que celui-ci était adapté d'un roman, j'ai tout de suite eu envie de le lire. Et je ne sais pas pourquoi j'ai mis autant de temps à me le procurer, c'est après avoir vu la première bande-annonce que j'ai finalement décider de l'acheter.


La particularité de ce livre est qu'il est accompagné d'images : de vieilles photographies que l'auteur collectionne ou prêtée par d'autres personnes. C'est à partir de ces photographies que les idées lui viennent, les trois romans sont construits autour d'elles. Elles illustrent très bien cet univers étrange et ces personnages atypiques sur lesquels Riggs écrit. 

Pour ce qui est de l'histoire, c'est du roman pour jeune adulte basique avec un héros, quelque chose d'étrange arrive dans vie et se voit quelque peu imposé une quête ! Mais les photos apportent une certaine fraicheur, quelque chose de nouveau et les histoires vécues par les personnages sont palpitantes. Je préfère ne rien dire de plus, si ce n'est que mon ressenti. 

J'ai adoré le premier tome, je l'ai tout simplement dévoré. J'étais curieuse de découvrir ce qui allait arriver à Jacob et aux enfants, j'avais hâte de tomber sur ces étranges photos. Le style de Riggs est aussi très fluide, très agréable à lire. Il est expliqué d'ailleurs qu'il a pris des cours d'écriture scénaristique et ça se resent : on voit presque les scènes se dérouler sous nos yeux. Si le début est un peu long, un fois que l'élément perturbateur arrive, ça devient fascinant. Il m'a rendue nostalgique, avec tous ces enfants qui ne vivent que de jeux, sans jamais vraiment se soucier de rien d'autre. 

Le second tome était un peu moins bon, je l'ai trouvé parfois très lent (alors que tout se passe en fait très rapidement). Mais c'était toujours un plaisir de suivre les mésaventures de ces pauvres enfants. Ils sont d'ailleurs tous très différents, mais sont attachants... Leurs particularités les rendent d'autant plus intéressants. Le problème est que l'auteur se concentre parfois un peu trop sur les mêmes, ce qui peut vite devenir redondant, surtout lorsqu'il s'agit de certains liens affectifs. La fin, en revanche, était surprenante et m'a terriblement envie de commencer le dernier tome.

Enfin, la conclusion avec Library of Souls était très bonne ! Il y a enfin de nombreuses révélations et elles sont toutes très intéressantes. Mais je pense qu'en cherchant en peu plus, en le relisant, il se pourrait qu'il y ait de nombreuses choses à étudier. Si la fin ne m'a pas déçue, je l'ai aussi trouvée quelque peu prévisible ! C'est une fin digne de la trilogie et fidèle aux romans précédents. Il était peut-être même un peu plus sombre que les précédents, et c'est sûrement pour ça que j'ai bien aimé ! 

Ce que j'ai aimé dans ces romans, c'est que les héros sont des enfants mais que ceux-ci peuvent être très matures tout en gardant leur innocence, c'est également un roman qui parle du passage à l'âge adulte. Je recommande donc fortement cette trilogie à tous ceux qui aiment les romans fantastiques et surnaturels ! Et si vous en avez déjà un ou les trois, n'hésitez pas à me dire vitre avis. 

Bisous de chat !

mercredi 15 juin 2016

Hampton Court Palace

Je vais aujourd'hui vous parler d'un lieu que je souhaitais visiter depuis mon arrivée en Angleterre. Il s'agit d'Hampton Court Palace, connu pour avoir été la résidence d'Henry VIII. Je ne sais toujours pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps, mais l'attente en valait le coup ! 

Pour la modique (je rigole) somme de £21, vous avez accès au Palace et aux jardins. Vous pouvez très bien y passer toute la journée, mais ils indiquent aussi ce que vous pouvez faire selon le temps dont vous disposez. J'y suis bien restée 4h, et nous n'avons pas pu faire toutes les pièces. 


Mais j'ai vu ce qui m'intéressait le plus, c'est-à-dire les Appartements d'Henry VIII, l'Histoire du Jeune Henry VIII, les Cuisines d'Henry VIII et enfin les Appartements de William III. Chaque pièce est différente, fournie de relique, regorge d'histoire. 

Hampton Court Palace a d'ailleurs été d'abord été choisi, en 1518, par le Cardinal Wolsey, celui qui aura permis à Henry VIII de divorcer de sa première femme, Catherine d'Aragon, afin d'épouser Anne Boleyn, qui en vit sa propriété privé. Quelques années plus tard, il devra la céder au roi. Hampton Court deviendra la cours royale. 

Durant la visite du Palace, vous pouvez prendre un audio-guide qui est compris dans le prix de votre entrée, et il vous accompagnera partout. Les détails racontés dedans sont très intéressants et nous donnent un aperçu de la vie qu'ils vivaient autrefois.







J'ai bien évidemment eu ma petite préférence pour tout ce qui nous contait la vie du Roi Henry et de ses six femmes. Je trouve leur histoire autant passionnante que tragique.

Ces briques rouges, si typiques de l'Angleterre, côtoient une architecture qui nous fait également penser à la Renaissance. C'est ce que j'ai particulièrement aimé dans ce chateau : tout va parfaitement ensemble, et pourtant nous pouvons remarquer ce qui a été ajouté lorsqu'il était encore habité par la royauté.

Il s'y trouve également la Chapel Royal (les photos sont évidement interdites), et le plafond de cette dernière est considéré comme l'un des plus beaux d'Angleterre. Vous n'avez plus qu'à vous y rendre pour faire votre propre avis. Personnellement, je l'ai trouvé magnifique !








Les jardins sont somptueux, et sous un beau temps, il y est agréable de s'y promener. Il m'a un peu rappelée Versailles, mais en plus petit. Et il y a beaucoup à voir : les étangs, l'orangerie, les vignes, les jardins des roses... Il y a également un labyrinthe et le Magic Garden (qui est surtout pour les enfants pour ce dernier).





Si vous n'avez pas beaucoup de temps et qu'il fait beau, vous pouvez d'ailleurs n'acheter des entrées que pour les jardins, et c'est également beaucoup plus abordable.

C'est vraiment une sortie que je recommande ! C'est très intéressant, beau et ça occupe une bonne partie de la journée.

Si vous décidez d'y aller, lors de vacances à Londres, vous pouvez prendre un train à Waterloo qui va directement à Hampton Court. Il suffit de traverser la Tamise et vous y voilà !






J'espère que cet article et les photos vous auront donné envie de vous y rendre ! Et si vous avez déjà visité ce château, n'hésitez pas à m'en parler en commentaire.

Bisous de chat ! 

mercredi 8 juin 2016

Coup de coeur: tatoueurs

Je vous retrouve aujourd'hui avec un article un peu différent ! Je suis de plus en plus de tatoueurs sur Instagram (c'est à cause de Johanna, ahah) et je commence à avoir mes petits favoris, et je me suis donc que ça pourrait être chouette de vous les partager. J'ai envie de passer sous leur aiguille. 

Je ne suis pas une experte en tatouage, j'en ai quatre mais ce sont des trucs minuscules, des petites marques qui me rappellent ce que j'aime dans la vie. Dernièrement, j'ai décidé d'en changer un, d'y ajouter des petits détails. J'ai envie de le rendre plus artistique, mais aussi plus représentatif et unique. Il va donc falloir que j'économise et que je me décide sur quels tatoueurs faire mon choix.

Voici donc mes cinq petits coups de coeur avec leurs comptes Instragam:

THE CRAYONER



SARAH WHITEHOUSE


MAST CORA


Voilà pour cette petite sélection ! n'hésitez pas à partager vos artistes favoris, j'aime toujours en découvrir de nouveaux.

Je tiens également à préciser que toutes les photos sont les leurs.

Bisous de chat !

mercredi 1 juin 2016

"A cabinet of pleasures and treasures"

C'est ce qui est écrit sur le petit plan que l'on nous donne à l'entrée de Ham House, et même si c'est un peu exagéré : la visite reste très sympathique !


Ham House se trouve à Richmond, non loin du parc dont je vous avais déjà parlé (ici), et est manoir datant de 1610, construite par Sir Thomas Vavasour, un Knight Marshal de James I. D'après le National Trust, l'organisation anglaise qui s'occupe de lieux historiques en Angleterre, c'est un lieu unique du 17ème siècle dans lequel nous pouvons trouver des trésors obtenus par les différents habitants de Ham House au fil des années.




Il y a, dans chaque pièces, des guides pour répondre à vos questions. Elle appartint au Roi Charles I, avant d'être celle de William Murray et sa fille, Elizabeth, la Duchesse de Lauderdale.

Il y a également une légende comme quoi l'endroit serait hanté. Des Ghost Tours sont donc parfois organisés. 








Vous pouvez donc découvrir dans la maison une grande collection de peintures, mais aussi de livres (ceux-ci ont été prêtés par un collectionneur, les originaux étant été vendus) et objets d'époques. Les plafonds, sont parfois à eux seuls des oeuvres.

La maison est très belle, et a subi de nombreux changements au fil des années, comme une extension. Nous pouvons voir le premier étage et rez-de-chaussée, découvrant différentes pièces et leurs utilités. Nous pouvons découvrir aussi la vie des servants, en visitant le sous-sol. Ce qui est intéressant pour les fans de Downton Abbey ! Il y a beaucoup d'activités - notamment pour les enfants- , et il est possible de goûter de la bière (il y en avait plus quand je suis venue, j'étais triste) ou des gâteaux (ils sortaient seulement du four, j'étais contente) cuisinés à l'ancienne.





Ham House et ses jardins ont d'ailleurs servi pour des tournages, dont Never Let Me Go pour les scènes à l'école (si j'avais su avant d'y aller, j'aurais hurlé comme une petite folle), The Young Victoria (oh mon Dieu, Emily Blunt y était !), ou encore Anna Karenina de Joe Wright.

Il y a ensuite un jardin qu'il est possible de visiter, ce dernier montrer la richesse des Lauderdale ! On y trouve différentes variétés de fleurs, et il est possible de s'arrêter dans le Orangery Café pour y boire un thé ou un jus de pomme.







C'est le genre de visite que j'aime faire, je suis toujours curieuse de découvrir de si beaux endroits riches en histoire. Les jardins étaient particulièrement agréables sous le soleil. J'ai trouvé le prix un peu chers, £10,40 pour un adulte, sachant que le tour est rapidement fait, mais ça reste quelque chose de sympathique à faire et ce n'est pas très loin de Londres.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur leur site : Ham House and Garden